À Kirkjubaejarklaustur enfin Klaustur, selon le guide, il y a 2 lieux à visiter.
Tout d'abord nous nous dirigeons vers Kirkjugóf…

IMG_0226

Petit cours d'islandais : Kirk veut dire église.
Quand vous voyez cette photo, vous vous dites c'est…. C'est ….Alors?

IMG_0233

Pendant longtemps, on a crû (quand je dis on, ce n'est pas nous, ce sont les historiens islandais, je crois) que ce dallage était le sol d'une ancienne église… vous y avez crû aussi, hein…. Et bien non, depuis peu, on sait que ce sont des colonnes de basalte… mais beaucoup usées…

Les moutons laissent passer en paissant les passants sans soucis.
PicMonkey Collage

Nous repartons en voiture vers le 2ème lieu : la jolie double cascade Systrafoss.

IMG_0234

2017-09-06 13

Nous améliorons par déduction notre Islandais : Foss est un suffixe qui transforme les noms en cascades, Sárlón en lagunes, vatn en lacs…
donc Systrafoss, c'est la cascade et Systravatn le lac qui est en haut de la falaise et qui alimente cette chute d'eau. Quand on sait que Systra veut dire Nonnes… On a tout traduit ! Pour la prononciation…
Évidemment, on ne se contente pas de rester en bas, après une courte mais raide montée à travers des arbres, ce qui est assez rare en Islande on arrive au bord de ce fameux lac où se baignaient des nonnes (il n'y en avait pas aujourd'hui : normal, ça se passait autrefois...).

IMG_0239

Au loin, nous admirons le glacier Eyjafjallajökull.

2017-09-06 13

2017-09-06 13Trine chez les nonnes

IMG_0244

IMG_0242

C'est une petite balade bien sympathique avant de reprendre notre périple. Nous nous arrêtons de nouveau à Vik mais cette fois ci sur le versant ouest de la petite montagne Reynisfjall (fjall, c'est la montagne) et nous arrivons à la plage de Reynisfjara ( fjara = plage)

Le vent est très fort et il y a de grosses vagues, Christian trouve plein de galets plats, des galets noirs bien sûr, et veut faire des ricochets… "Pff, ça marche pas les ricochets si la mer est déchainée !!! MDR, PTR, LOL… "  

IMG_0256

La suite me prouva que mon mari est un as des ricochets et… j'ai changé de sujet…
Ohhhh, un oiseau sur la plage …

IMG_0258

À l'est se détache le promontoire de Dyrholaey.

IMG_0252
A l'ouest, ce sont les stacks de Reynisdrangur ( drangur = monolithe).

IMG_0264

IMG_0253

Nous longeons la plage vers l'ouest pour arriver sur l'autre versant de la falaise ( par rapport à celle où nous avons vu les macareux).

On découvre des orgues basaltiques surprenants.

IMG_0260

2017-09-06 17

Ici, pas de macareux ni de mouette mais un drôle d'oiseau tout de même….

IMG_0262

Nous faisons un petit tour sur le promontoire de Dyrholaey.
IMG_0265

L'arrêt suivant se fera à Skógar, là où se trouve Skógafoss (foss donc une cascade), qui tombe d'une hauteur de 62 m – c'est marqué dans le guide.

DSCF1122

2017-09-06 17

Un arc en ciel s'est formé.

DSCF1111

Ces japonaises (ou asiatiques) sont vraiment incroyables, après la sirène, la geisha, voilà la mariée qui se fait tirer le portrait devant cette chute d'eau grandiose. Elle n'a pas l'air ravie, je trouve, je crois qu'elle a un peu froid et trouve que le photographe bien emmitouflé est un peu lent.

DSCF1109

62 m plus haut- un escalier a été aménagé pour gravir la falaise- la vue sur la plaine et la mer est époustouflante.

La rivière qui alimente la cascade serpente dans un canyon. Nous éloignons de la majorité du gros des touristes et suivons cette rivière tumultueuse pour une petite balade de fin d'après-midi. 

DSCF1119

DSCF1113

DSCF1121

Il est temps de rejoindre notre hébergement. Le propriétaire est joint par téléphone et il nous donne les codes pour ouvrir la boite magique avec les clés du studio. Le lieu est encore une tuerie : au loin, se détachent les iles Vestmann, le lieu est calme avec quelques fermes alentours, des moutons et des chevaux.
La luminosité du soleil couchant est magnifique.

IMG_0272

IMG_0276

Tout à coup, on frappe à la porte : c'est le propriétaire qui vient nous demander si tout va bien et nous informer qu'il y aura p'tre une aurore boréale cette nuit car le ciel est dégagé. Je reste cachée dans le studio : je suis déjà en chemise de nuit avec une serviette autour des cheveux après la douche…
Christian a le sésame pour ne pas la louper cette potentielle aurore boréale : une appli sur l'iphone capable de les prévoir 2 h avant. Mais le sésame ne s'est pas ouvert : nous n'avons jamais réussi à payer 1€ pour activer l'alarme, et comme nous avons vu sur internet que la probabilité d'une éruption solaire à l'origine de ce phénomène était très très faible cette nuit-là, nous avons préféré dormir sur nos 2 oreilles.
Par curiosité, nous sommes quand même allés vérifier qu'il ne se passait rien à chaque réveil nocturne ( et oui, à nos âges, les nuits sans réveil sont rares)